Ostéopathie émotionnelle

Ostéopathie émotionnelle

Nous savons que l’ostéopathie traite les douleurs et dysfonctions physiques.
Mais peu savent qu’elle traite aussi les maux psychiques.
Encore peu connue, l’ostéopathie somato-émotionnelle permet de libérer les émotions enkystées en nous.

Quand faire une séance ?

  • Vous avez tendance à garder vos émotions pour vous ?
  • Vous avez vécu un traumatisme émotionnel même très ancien et vous pensez ne pas l’avoir « digéré » ?
  • Vous sentez que vos tensions sont liées à un stress, un mal être inexpliqué ?

Il est alors peut-être temps de faire une séance.

 

Le déroulé de la séance :

L’ostéopathe libère les émotions par ses manipulations et en faisant parler le patient : exprimer verbalement les mots avec lesquels il qualifie ses maux.

Ce n’est pas anodin si l’on dit « j’en ai plein le dos », « ça je n’arrive pas à le digérer ».

Les émotions non exprimées restent ancrées en nous dans :

  • les fascias
  • au niveau de nos organes
  • sur notre sternum : en effet il nous sert de bouclier contre les émotions quand nous pouvons les gérer. Dans le cas contraire, les fascias forment des « boules d’émotions » douloureuses dessus ; et via les côtes cheminent les blocages dans le dos.

Tout au long de cette séance nous irons à la recherche de vos blocages sur ces structures pour pouvoir les libérer.

Lors des techniques de libérations, il vous sera demandé d’exprimer votre ressenti :

  • soit les émotions ressenties en lien avec les structures : par exemple la colère pour le foie ;
  • soit le ressenti physique : pour le foie et donc la colère : tendu, mal à la mâchoire etc…

 

L’après-séance :

Ces techniques demandent beaucoup d’énergie pour le praticien mais surtout pour vous.
Par conséquent, il est fréquent de sentir une grosse fatigue, de se sentir « vidée » après une telle séance.

Les bienfaits se ressentent assez rapidement : on se sent plus léger, un poids en moins. On respire mieux. Dans les jours qui suivent les douleurs ont disparus.

Selon l’ampleur des émotions ancrées il peut être nécessaire de faire plusieurs séances. À la fin de la séance le praticien donnera son avis quant à une éventuelle nouvelle séance. Mais c’est surtout votre ressenti qui compte. Si vous vous sentez toujours un peu triste ou qu’un poids subsiste n’hésitez pas à faire les exercices donnés par votre ostéopathe. S’ils ne sont pas efficaces, c’est qu’une autre séance est nécessaire.

Marion WYSOCKI (Ostéopathe D.O, Le Thor – Vaucluse)


Avertissement médical & Précautions d’utilisation

L’information présentée ne saurait en aucun cas remplacer un avis médical. L’ostéopathie émotionnelle peut être accompagnée d’un suivi psychologique (psychologue, psychiatre ou autres thérapeutes) si nécessaire.

Vous reconnaissez être pleinement informé du risque que peut représenter l’absence de suivi médical. La responsabilité des auteurs ne saurait être engagée.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *