Névralgie d’Arnold & Ostéopathie

La névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold ou Arnoldalgie ou névralgie du nerf grand occipital est une atteinte d’un nerf périphérique qui émerge des premières vertèbres cervicales.

Définitions et symptômes

La névralgie d’Arnold se caractérise par des douleurs vives, localisées, irradiantes et souvent unilatérales au niveau du cou et de la tête.

Le nerf atteint est le nerf d’Arnold ou nerf grand occipital (racine C2).

La douleur est le symptôme le plus fréquent. Elle prend son origine à la base du crâne et irradie à l’arrière de la tête jusqu’à son sommet. La douleur peut aussi toucher le front, une partie de l’oreille et causer une pression derrière l’œil. La douleur est souvent décrite par certains patients comme une pique traversant des vertèbres cervicales en arrière jusqu’à l’œil en avant. Elle peut être localisée à la face postérieure de la nuque et remonter en casque en arrière de l’oreille.

  • Cette douleur peut se ressentir soit sous forme de brûlure continue ou de décharges électriques. Elle est le plus souvent située d’un seul côté (du côté du nerf atteint).
  • Des céphalées ou des maux de tête peuvent aussi survenir suite une irritation du nerf d’Arnold.
  • Cuir chevelu sensible. Le fait de se coiffer peut déclencher une sensation de brûlure.

Causes

La névralgie d’Arnold peut être déclenchée par contact, au mouvement de la tête ou même en fonction de certaines positions.

Cette névralgie peut survenir à la suite de :

  • Un traumatisme, un choc ou un accident de voiture (coup du lapin).
  • Blocage des vertèbres cervicales.
  • Rhumatismes.
  • Bruxisme (grincement des dents).
  • Contractures musculaires (trapèzes, scalènes, muscles du cou…).
  • Arthrose (cervicarthrose, uncarthrose, discarthrose).
  • Stress.
  • Mauvaise posture.
  • Syringomyélie (nécessitant une prise en charge neurologique).

Attention à ne pas confondre avec d’autres diagnostics différentiels : migraines, dissections artérielles, entorse cervicale, maladie de Horton…

L’ostéopathie et la névralgie d’Arnold

Il est à noter que l’ostéopathie est très efficace sur cette pathologie.

L’ostéopathe veillera tout d’abord à éliminer tout diagnostic différentiel pour ne pas retarder la prise en charge de pathologie grave.

Le traitement ostéopathique consistera à découvrir la ou les causes de la névralgie d’Arnold du point de vu mécanique et nécessitera une prise en charge individuelle.

Les zones qui pourront être traitées en ostéopathie sont :

  • Les vertèbres cervicales.
  • Les muscles de la région cervicale et dorsale.
  • La mâchoire.
  • Le rachis et le bassin dans son ensemble pour les causes posturales.

Souvent votre ostéopathe vous conseillera un travail multidisciplinaire en collaboration avec orthoptiste, ophtalmologiste, orthodontiste, dentiste, kinésithérapeute, rhumatologue, podologue…sans oublier bien évidement votre médecin généraliste.

Le conseil de votre ostéo

La névralgie d’Arnold étant le plus souvent irritative et donc inflammatoire, il est judicieux d’apposer du froid au niveau de la zone douloureuse pendant 10 à 15 minutes et cela plusieurs fois par jour en prenant garde si vous utilisez de la glace, de bien se protéger avec une serviette entre la glace et la peau.

Cependant, la chaleur peut diminuer les douleurs si elle est placée à distance de la zone douloureuse, c’est-à-dire sur la région dorsale ou sur les épaules. En effet, la chaleur va diminuer les contractures musculaires à distance de la douleur.

Guillaume SOLAZ (Ostéopathe D.O, Le Thor – Vaucluse)


Avertissement médical & Précautions d’utilisation

L’information présentée ne saurait en aucun cas remplacer un avis médical. Cessez immédiatement la pratique de ces conseils et consultez votre médecin si vous constatez des douleurs inhabituelles. Nous vous invitons à demander conseil à votre médecin avant leur mise en application.

Vous reconnaissez être pleinement informé du risque que peut représenter la pratique de ces conseils et êtes seul responsable de leur bonne exécution. La responsabilité des auteurs ne saurait être engagée si une blessure ou une lésion survenait lors de la mise en application d’un de ces conseils.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *