Fasciite plantaire (Épine calcanéenne ou épine de Lenoir) & Ostéopathie

FASCIITE PLANTAIRE ET OSTÉOPATHIE

Qu’est-ce qu’une fasciite plantaire ou épine de Lenoir ou épine calcanéenne ?

Un peu d’anatomie

Le pied étant constitué de 26 os, 16 articulations, 33 muscles et 107 ligaments, il reste soumis à de nombreuses contraintes posturales. Il subsiste de nombreuses variations anatomiques où il est d’usage de trouver parfois des os surnuméraires (os sésamoïdes) voire une agénésie de certains muscles et ligaments.

Quand l’os calcanéum formera le talon, la partie antérieure du pied quant à elle sera représentée par les os métatarsiens. Le talon ainsi que les métatarsiens donneront les 3 points d’appuis au sol du pied. Entre le calcanéum et les métatarsiens, il existe un fascia plantaire (membrane fibreuse qui entoure un muscle). Il se situe au niveau de la plante du pied.

Définitions

Une fasciite plantaire (épine de Lenoir) est une inflammation de ce fascia, avec des symptômes plus ou moins douloureux. Une fasciite plantaire est généralement accompagnée d’une épine calcanéenne qui est une petite excroissance osseuse du talon apparaissant lorsque les contraintes mécaniques sont étendues (en raison de la traction prolongée du fascia plantaire qui va se calcifier). Cette épine calcanéenne peut-être visible sur une radiographie du pied de profil.

La fasciite plantaire apparaît plus fréquemment chez les femmes qui portent des talons hauts, les athlètes, les personnes en surpoids et les personnes ayant les pieds plats.

Les symptômes de la fasciite plantaire

Les personnes atteintes de fasciite plantaire notent une douleur au niveau de la plante du pied, plus près du talon (au niveau de l’insertion du fascia plantaire et du calcanéum). La douleur sera généralement plus forte le matin au réveil et peut-être aggravée en pratiquant certains sports tel que la course à pied, la danse, la randonnée.

Dans les gestes de la vie courante, il ne sera pas rare que les patients incriminent leurs chaussures dans un premier temps avant de penser à consulter, retardant ainsi le diagnostic.

Soins ostéopathiques de la fasciite plantaire

Comme nous l’avons vu précédemment, le pied est composé de 26 os, ce grand nombre d’os permet au pied d’effectuer des mouvements complexes de Flexion-Extension, Pronation-Supination et Éversion-Inversion. Pour que ces mouvements puissent être effectués correctement et dans toute l’amplitude, il est important qu’il n’y ait aucune restriction mécanique au niveau du pied. Si un ou plusieurs os sont bloqués, les mouvements seront affectés, provoquant une tension musculaire et ligamentaire au niveau du pied.

Une restriction de la mobilité du pied peut affecter la mécanique du pied et provoquer une contrainte provoquant une fasciite plantaire.

Avec une vision globale du corps, l’ostéopathe va lever les restrictions du pied et diminuer les tensions musculaires. Par conséquent, l’ostéopathe examinera et travaillera toute la jambe, testera toutes les articulations et utilisera différents types de techniques (articulaires, musculaires, etc.) afin que le pied retrouve une mobilité optimale. Si le pied n’a aucune restriction mécanique et que l’appui est normalement effectué, l’inflammation du fascia plantaire diminuera progressivement avant de disparaître.

Les conseils de votre ostéopathe

Je vous propose quelques exercices simples qui seront susceptibles de vous soulager. Cependant, ces exercices ne pourront en aucun cas se substituer au traitement de votre médecin.

Le but sera d’atténuer les tensions de ce fascia plantaire.

1 – Tenez-vous assis et placez une balle de tennis au niveau de la voûte plantaire et faites-la rouler sans atteindre le seuil de la douleur.

2 – Toujours en position assise, jambes étendues devant soi, placez une serviette ou une petite corde sous la pointe du pied et les orteils, au-dessus de la voûte. Tirez doucement vers vous les extrémités de la serviette en gardant la jambe tendue. Garder la position 15 à 30 secondes. Répéter l’exercice 3 fois.

3 – Disposez une assiette au sol que vous aurez préalablement remplie de billes. En position debout ou assise, essayez d’attraper les billes avec les orteils afin de les sortir de l’assiette.

Guillaume SOLAZ  (Ostéopathe D.O, Le Thor – Vaucluse)


Avertissement médical & Précautions d’utilisation

L’information présentée ne saurait en aucun cas remplacer un avis médical. Consultez immédiatement votre médecin si vous constatez des douleurs inhabituelles ou le service d’urgences.

Les conseils et exercices présentés dans les vidéos, podcasts ou articles diffusés sur nos sites sont proposés par un professionnel ostéopathe diplômé. Ils sont délivrés dans un cadre de prévention médicale et d’éducation thérapeutique du patient. Ils ne sauraient en aucun cas se substituer à une consultation médicale personnalisée.

Nous vous invitons à demander conseil à votre médecin avant leur mise en application.

Chaque cas étant particulier, un examen médical est nécessaire pour aboutir à un diagnostic. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il est impératif de consulter un médecin ou le service d’urgences.

Vous reconnaissez être pleinement informé du risque que peut représenter la pratique d’exercices physiques et êtes seul responsable de leur bonne exécution.

La responsabilité des auteurs ne saurait être engagée si une blessure survenait lors de la mise en application d’un de ces exercices ou conseils.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *