Dyspareunie & Ostéopathie

Dyspareunie & Ostéopathie

  • Définitions

La dyspareunie est définie par des douleurs pendant les rapports sexuels. Ces douleurs peuvent apparaître avant, pendant et/ou après l’acte sexuel. Elles sont plus ou moins intenses et peuvent être à type de brûlures, picotements, piqûres, démangeaisons, coupures, échauffements, irritations, contractures spasmodiques…

C’est un des troubles sexuels les plus répandus, la dyspareunie peut affecter la sexualité du couple.

Nous pouvons distinguer 2 types de dyspareunie :

    • Superficielles: ou dyspareunies d’intromission. C’est-à-dire au niveau de la vulve, du clitoris ou du vagin.
    • Profondes : représentées par des douleurs pelviennes et du bas ventre. Elles peuvent parfois apparaître que dans certaines positions.

La dyspareunie peut être primaire, dès le premier rapport sexuel, ou secondaire, après un traumatisme.

  • Les différentes causes de la dyspareunie

Nous distinguons les causes physiques et psychologiques :

Causes physiques :

    • Infections gynécologiques : mycose vaginale, gonorrhée, salpingite, vaginite…
    • Allergies
    • Varices pelviennes
    • Endométriose
    • Blessures lors d’accouchement : épisiotomie, déchirures…
    • Infections urinaires : cystite, urétrite…
    • Dérèglement hormonal
    • Post-opératoire : hystérectomie (ablation de l’utérus)
    • Kystes gynécologiques : ovarien…
    • Positionnement utérus : rétro versé
    • Hypertonie du périnée
    • Ménopause
    • Bassin et/ou rachis bloqué

Causes psychologiques :

    • Anxiété
    • Stress
    • Diminution ou absence de libido
    • Traumatisme antérieur (attouchement, viol…)

Bien évidemment, cette liste des différentes causes est non exhaustive et en fonction, la prise en charge sera différente.

  • Soins ostéopathiques de la dyspareunie

L’utérus est contenu dans la cavité pelvienne par différents ligaments qui sont fixés sur le bassin, véritable cadre osseux représenté par : la symphyse pubienne, le sacrum, le coccyx et les os iliaques. Les ovaires sont maintenus quant à eux par des ligaments les reliant à la colonne vertébrale (vertèbres lombaires).

Il suffit que certaines vertèbres ou le bassin soient bloqués suite à un faux mouvement, un choc, une chute, un accouchement, voire un accident de voiture pour que certains ligaments puissent dévier légèrement l’utérus et donc entraîner des douleurs lors des rapports sexuels.

L’ostéopathe peut diminuer voire faire disparaître ces douleurs en rééquilibrant les tensions ligamentaires et en rendant la mobilité au squelette (bassin, coccyx, sacrum, vertèbres…).

Si la cause est psychologique, l’ostéopathie émotionnelle pourra vous être proposée afin de diminuer les symptômes de la dyspareunie.

Il est à noter que l’ostéopathie peut jouer également un rôle important dans la vascularisation et le retour veineux du petit bassin et donc peut influencer la sphère gynécologique dans les sensations de pesanteur pelvienne.

Guillaume SOLAZ (Ostéopathe D.O, Le Thor – Vaucluse)


Avertissement médical & Précautions d’utilisation

L’information présentée ne saurait en aucun cas remplacer un avis médical. Consultez votre médecin, votre gynécologue ou votre sage-femme si vous constatez des douleurs inhabituelles.

Vous reconnaissez être pleinement informé du risque que peut représenter l’absence de consultation en suivi gynécologique.

La responsabilité des auteurs ne saurait être engagée.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *