Syndrome de Cyriax & Ostéopathie

Syndrome de Cyriax & Ostéopathie

Définition

Le syndrome de Cyriax est une affection pariétale thoracique qui correspond à une douleur liée à une subluxation du cartilage antérieur de la 8ème, 9ème ou 10ème côte qui emprisonne le nerf intercostal sus-jacent. Certains lui donne le nom de syndrome de la côte glissante, de la côte claquante ou encore syndrome de l’extrémité costale.

Un peu d’anatomie

Le thorax est composé par :

  • Le sternum

C’est un os plat, médian, impair et symétrique. Il mesure environ 18 cm de longueur. Il est aplati d’avant en arrière et il correspond à la réunion des sternèbres. On le compare à une « épée de gladiateur », dont la partie supérieure est le manubrium, la partie moyenne est le corps du sternum et la partie inférieure est appelée processus, apophyse ou appendice xiphoïde.

  • Les côtes

Le corps humain possède 12 côtes de chaque côté, donc 24 au total. Nous avons 2 familles de côtes, les vraies côtes et les fausses côtes. Les vraies côtes sont les 7ères côtes qui s’attachent directement sur le sternum et les fausses côtes sont les 8ème, 9ème et 10ème côtes. Les côtes flottantes sont les 11ème et 12ème côtes et font partie des fausses côtes.

  • Les cartilages costaux

Chaque côte se prolonge en avant par un cartilage costal pour arriver sur le bord du sternum. Ces cartilages sont aplatis d’avant en arrière. Le 1er cartilage costal se dirige en dedans et un peu en haut. Les 2ème et 3ème sont un peu horizontaux. Le 4ème est légèrement ascendant. Du 5ème au 10ème, ils sont franchement ascendants.

  • Les nerfs intercostaux

Il existe 11 nerfs intercostaux de chaque côté. Chaque nerf passe au niveau de la partie supérieure de l’espace intercostal et innervent les téguments (peau, poil, glandes sudoripares), les côtes et les muscles du thorax, intercostaux et abdominaux.

 

A noter qu’il existe une 12ème paire de nerfs intercostaux qui prendra le nom de nerfs sub-costaux car situés au-dessous de la 12ème côte.

 

 

Diagnostic

L’examen clinique utilise la manœuvre du crochetage qui permet avec le doigt positionné en dessous du rebord costal de déclencher une douleur en tirant vers le haut, ce qui a pour conséquence de pincer le nerf intercostal sus-jacent.

Causes

Les causes ou étiologies du syndrome de Cyriax sont dans la majorité des cas de nature traumatique.

  • Micro-traumatismes répétitifs.
  • Chocs directs (sport, accident de voiture, coup de poing, chute).
  • Traumatismes indirects (traction sur les muscles intercostaux : golf, tennis, lancer de poids…).

Les symptômes du syndrome de Cyriax

  • Douleur située en regard des 8ème, 9ème ou 10ème côtes à la palpation ainsi que de siège épigastrique.
  • Douleur augmentée lors de l’expiration forcée, de la toux, éternuements et bâillements.

Le diagnostic différentiel du syndrome de Cyriax

Devant toute douleur thoracique, consultez immédiatement votre médecin ou le service des urgences.

https://primary-hospital-care.ch/fr/article/doi/phc-f.2019.10115 

Les traitements du syndrome de Cyriax

  • Médicaments : antalgiques et/ou AINS (anti-inflammatoires non stéroïdien).
  • Bandages.
  • Ostéopathie.
  • Infiltrations.
  • Chirurgie.

Ostéopathie mon amie

Nous déterminerons quelles sont les structures en causes pouvant induire et donc augmenter les symptômes de douleur. Nous procéderons de ce fait aux déblocages articulaires, ligamentaires et musculaires du grill costal environnant la douleur ainsi que du sternum et des vertèbres afin de limiter les symptômes du syndrome de Cyriax. L’ostéopathie ne permettra cependant qu’un soulagement à court terme mais pas une guérison à long terme.

 

Guillaume SOLAZ (Ostéopathe D.O, Le Thor – Vaucluse)  


Avertissement médical & Précautions d’utilisation

L’information présentée ne saurait en aucun cas remplacer un avis médical. Consultez immédiatement votre médecin si vous constatez des douleurs inhabituelles ou le service d’urgences.

Les conseils et exercices présentés dans les vidéos, podcasts ou articles diffusés sur nos sites sont proposés par un professionnel ostéopathe diplômé. Ils sont délivrés dans un cadre de prévention médicale et d’éducation thérapeutique du patient. Ils ne sauraient en aucun cas se substituer à une consultation médicale personnalisée.

Nous vous invitons à demander conseil à votre médecin avant leur mise en application.

Chaque cas étant particulier, un examen médical est nécessaire pour aboutir à un diagnostic. Si les symptômes persistent ou s’aggravent, il est impératif de consulter un médecin ou le service d’urgences.

Vous reconnaissez être pleinement informé du risque que peut représenter la pratique d’exercices physiques et êtes seul responsable de leur bonne exécution.

La responsabilité des auteurs ne saurait être engagée si une blessure survenait lors de la mise en application d’un de ces exercices ou conseils.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *